fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Zere Asylbek : Le chant de l’émancipation [Kirghizistan]

La chanteuse kirghize Zere Asylbek a suscité une vague de réactions avec un clip où elle milite pour l’égalité. Elle n’est pas du style à s’arrêter : elle vient d’enregistrer tout un album ! 

Par Marie-Alix Détrie
Paru dans Femmes ici et ailleurs #29, janvier-février 2019

© Antonin Lechat

Zere Asylbek se faufile dans les escaliers de service pour rejoindre le minuscule studio qui se niche au sous-sol du Théâtre russe, sur la place principale de Bichkek, la capitale kirghize. Elle est là pour mettre la dernière main à son nouvel album. “Personne ne connaît cet endroit, c’est ici que j’ai enregistré mon premier morceau, Kyz.” Sorti en septembre, le clip de Kyz (“Fille” en kirghize) a dépassé les 256 000 vues sur YouTube. Juste après la diffusion de ce titre électro-pop, cette chanteuse âgée de vingt ans fait la une des médias, reçoit des insultes et des menaces de mort. Ce qu’elle proclame n’a pourtant rien de scandaleux : “Je te respecte. Tu me respectes. Ensemble, nous créerons notre liberté.” Mais au Kirghizistan, pays conservateur, ces paroles chantées par une femme en veste et soutien-gorge apparent déplaisent. 

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.