fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Dossier : Toutes fantastiques ! #2 [International]

“Les méchantes sont beaucoup plus transgressives”

Loïse Bilat est enseignante-chercheuse en Histoire sociale des médias et Sciences de la communication en Suisse. Coautrice de Le héros était une femme…, elle revient sur l’histoire des superhéroïnes des deux grandes maisons d’édition américaines, Marvel et DC Comics.

Paru dans Femmes ici et ailleurs #29, janvier-février 2019

À quand remonte la naissance des superhéroïnes ?

DR

On a souvent du mal à y croire, mais superhéros et superhéroïnes sont né·e·s en même temps. Vers la fin des années trente, Superman et Batman sont créés par la maison d’édition DC Comics. Très peu de temps après, chez le même éditeur, apparaissent Catwoman en 1940, la femme chat, et Wonder Woman en 1941, la guerrière amazone. En pleine Seconde Guerre mondiale, il était nécessaire de donner une image de femmes fortes : elles remplacent alors à l’usine et au bureau les hommes partis au front. On retrouve les mêmes caractéristiques extraordinaires chez Wonder Woman que chez Batman ou Superman. Des femmes avec une force physique égale à celle des hommes, c’est assez novateur pour l’époque !

Une telle égalité n’a pas pu durer bien longtemps ?

Non, puisque le baby-boom est arrivé. Si pendant la guerre, l’idée était de mettre en avant le fait que les femmes pouvaient remplacer les hommes, il ne fallait pas trop bouleverser l’ordre patriarcal. Il était aussi nécessaire qu’elles acceptent de revenir au foyer une fois les soldats rentrés. Cette ambivalence structure les histoires de Wonder Woman qui se soumet aux besoins de la nation avant tout.

Catwoman
Date de naissance : 1940. Nationalité : Américaine.
À retrouver dans : le film Batman, le défi de Tim Burton, sorti en 1992, où elle est interprétée par Michelle Pfeiffer, et dans la série Gotham sur la chaîne Fox depuis 2014.
La série télévisée Batman, produite par ABC en 1967, incarnée par Eartha Kitt (en photo ici), qualifiée par Orson Welles de “the most exciting woman in the world”.
Superpouvoirs : agilité, vision nocturne.
On l’aime parce que : elle n’est pas gentille.
© PictureLux / The Hollywood Archive / Alamy Stock Photo

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.