fbpx
HomeSociété... ici et ailleursDessinatrice de presse : Siri Dokken [Norvège]

Dessinatrice de presse : Siri Dokken [Norvège]

Par Romane Guigue
Paru dans Femmes ici et ailleurs #47, janvier-février 2022

Lecrayon1-©SiriDokken
 » Boys’ room ». L’idée de ce dessin a été soufflée à la dessinatrice par son époux, Baard Enoksen. © Siri Dokken

Siri Dokken débute sa carrière à Oslo, la capitale norvégienne, comme dessinatrice de BD. Puis, “un jour, j’ai entendu un collègue refuser une commande pour un dessin en politique. J’ai bondi sur l’occasion.” À vingt-neuf ans, elle fait donc ses premiers pas dans la presse. Elle travaille, entre autres, pour le quotidien Dagsavisen et y aiguise son esprit critique. “À mes débuts, il n’y avait qu’une seule autre dessinatrice à Dagsavisen. Certains dessinateurs hommes ont refusé de travailler avec moi, c’était une sorte de Boys’ Club”, se souvient-elle. Qu’à cela ne tienne.

Une seule fois, elle a été confrontée à la censure. “ Les journalistes me donnent leur sujet, ensuite, je suis totalement libre. Il est possible que mon dessin ne soit pas raccord avec l’angle de l’article. Mais il est quand même publié. La seule fois où l’un d’eux a été refusé, j’étais furieuse ! Une journaliste avait écrit un article à charge contre le Premier Ministre, un conservateur qui s’ouvrait à l’extrême droite. Mon dessin aussi était à charge, mais elle a eu peur qu’il la mette en mauvaise posture.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il suffit de vous abonner à Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà abonné·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes abonné·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.