fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Santé : Tout au long de leur vie

Les sages-femmes pourront désormais pratiquer une IVG médicamenteuse. Une nouvelle compétence qui s’inscrit dans une logique de renforcement du rôle de ces praticien·ne·s.

Par Sandrine Boucher
Paru dans Femmes ici et ailleurs #16, automne 2016 

L’arbre de la polémique avec le syndicat des gynécologues, sur des soi-disant “arrêts de travail injustifiés” en cas d’IVG médicamenteuse, a caché la forêt : l’élargissement, depuis plusieurs années, des missions des sages-femmes, dont le rôle s’étend aujourd’hui bien au-delà de la grossesse et de l’accouchement. Un décret paru le 5 juin 2016 leur permet désormais de procéder aux IVG médicamenteuses, qui représentent 57 % des avortements en France. Une évolution positive pour le suivi de la santé des femmes, alors que le nombre de gynécologues est en chute libre. Chaque année, 6 000 femmes sont encore contraintes de se rendre à l’étranger faute d’avoir trouvé une solution dans les délais légaux !

Œuvre de Fanny Marc. © Jean-Pierre Bazard/Wikimedia Creative Commons

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.