fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Au bon vieux temps : Attention, risque d’utérus volants

C’était mieux avant ?… Vraiment ? Femmes ici et ailleurs sort de la naphtaline des clichés d’un passé parfois pas si lointain.

Paru dans Femmes ici et ailleurs #28, novembre-décembre 2018

© Moricio

Au début du 19e siècle, des “experts” estimaient que les femmes ne pourraient pas prendre le train : leur anatomie n’aurait pas supporté une vitesse supérieure à 80 km/h. “Ils pensaient que l’utérus se serait envolé de leur corps avec l’accélération du train à cette vitesse”, rapporte Geneviève Bell, anthropologue australienne et ex-vice présidente du laboratoire de R&D d’Intel.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.