fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Radhya Almutawakel : Mémoire de guerre [Yémen]

Dans les décombres du Yémen, Radhya Almutawakel et les activistes de son ONG Mwatana for Human Rights enquêtent sur les violations des droits humains depuis le début du conflit. Pour rompre l’indifférence du monde et lutter contre l’impunité. 

Par Lena Bjurström
Paru dans Femmes ici et ailleurs #31, mai-juin 2019

© Mwatana for Human Rights

Radhya Almutawakel n’a pas le temps de profiter de cette belle journée printanière à Paris. De rendez-vous en conférences, elle alerte, inlassablement, sur le sort de son peuple qui se meurt depuis plus de quatre ans dans l’indifférence. En mars 2015, une coalition militaire menée par l’Arabie Saoudite lançait ses premières frappes aériennes au Yémen, en soutien au gouvernement chassé du pouvoir par le groupe armé Houthi. Des centaines de milliers de mort·e·s plus tard, le Yémen a sombré dans ce que l’ONU dit être “la plus grave crise humanitaire actuelle”. Dans ce pays déchiré, les soixante-dix activistes de Mwatana for Human Rights, l’ONG cofondée par Radhya Almutawakel, enquêtent sur les exactions des multiples groupes armés. 

Selon elle, l’impunité nourrit la guerre et il ne peut y avoir de paix sans justice. “En documentant les violations des droits humains commises par les groupes acteurs du conflit, nous leur faisons savoir qu’ils sont observés, qu’ils sont responsables et qu’un jour, ils devront répondre de leurs actes.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.