fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Parole d’experte : Quel rôle pour les femmes dans la lutte contre le changement climatique ?

Femmes et climat : le lien ne saute pas aux yeux… Pourtant la question est à l’ordre du jour des négociations climatiques internationales. Des réseaux de femmes du monde entier se mobilisent pour une plus grande prise en compte de l’égalité dans les sommets mondiaux, tandis que sur le terrain, dans les pays les plus pauvres et en milieu rural, des organisations de femmes innovent au quotidien. 

Paru dans Femmes ici et ailleurs #25, mai-juin 2018  

Yveline Nicolas changement climat
DR

Biographie express
Yveline Nicolas est coordinatrice de l’association Adéquations qui croise les enjeux d’égalité femmes-hommes, de solidarité internationale, de droits humains et de transition écologique. Formatrice, créatrice d’outils méthodologiques et d’expositions pédagogiques sur ces sujets, elle développe le site de ressources documentaires en ligne www.adequations.org. Elle suit les négociations climatiques et sur le développement durable au niveau international et anime les travaux de la plateforme Genre et développement, instance de concertation entre les pouvoirs publics et les organisations de la société civile.

Le réchauffement climatique global est désormais incontestable. Adopté en décembre 2015, l’Accord de Paris a pour objectif de contenir la hausse de la température moyenne sur la planète “en dessous de 2°C en 2100 par rapport aux niveaux préindustriels, en poursuivant des efforts pour limiter cette hausse à 1,5°”. Mais les trois dernières années ont été les plus chaudes enregistrées depuis les relevés de températures réalisés à partir de 1880, avec une hausse d’environ 1°C. Ce dérèglement touche particulièrement les régions les plus pauvres. Bien qu’ils émettent très peu de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement, ces pays font face à une augmentation des cyclones, sécheresses et inondations, canicules, à l’extension de maladies tropicales, des pollutions de l’air et de l’eau, à la salinisation des nappes d’eau potable dues à la hausse du niveau des océans.

Les femmes, parce qu’elles représentent 70 % des personnes en situation de pauvreté et de précarité dans le monde, sont particulièrement touchées par les conséquences du changement climatique, alors qu’elles consomment en moyenne moins d’énergie. Dans tous les pays, elles assument gratuitement une surcharge de travail domestique et de soins aux enfants et aux proches, qui s’alourdit dans un contexte de dérèglement climatique. Le manque de services publics, l’insuffisance des moyens de transports ou des infrastructures d’assainissement, les inégalités dans l’accès aux ressources, aux terres, à la formation et, d’une manière générale, à la prise de décision (du niveau local au niveau international), viennent aggraver les discriminations. Dans les pays du Sud, les femmes et filles font face à la raréfaction de l’eau douce et des terres cultivables, aux violences qui s’aggravent lors des catastrophes naturelles et au déclenchement de conflits armés très souvent liés à l’accès et au contrôle des ressources.

changement climat
© Iconcom/Pexels

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.