fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Le mot : Poil

Par Rebecca Amsellem
Paru dans Femmes ici et ailleurs #22, novembre-décembre 2017

Adidas vient de sortir sa nouvelle campagne de publicité. Et, stupeur, la mannequin Arvida Byström affiche fièrement ses jambes poilues. Elle bouleverse l’ordre établi. Les femmes n’ont pas été modelées à l’image des poupées Barbie ? Première nouvelle… Et pourtant, il suffit d’allumer la télévision pour voir une femme montrer des aisselles parfaitement lisses. Il suffit d’ouvrir un magazine pour découvrir des sourcils formant une courbe digne d’un plan de géométrie (Frida Khalo se retournerait dans sa tombe). Que s’est-il passé ? Une étude médicale aurait-elle démontré le bien fondé de l’épilation pour la santé des femmes ? Laissez-moi rire…

© Daphné Collignon

Si certaines femmes de l’Égypte ancienne s’épilaient déjà, la quête du corps glabre est assez récente. Depuis une cinquantaine d’années explique la Youtubeuse Marinette. Pile au moment où elles s’émancipent avec la suppression de l’incapacité juridique de la femme mariée (1938) et le droit de vote (1944). Comme si les femmes s’étaient libérées, mais qu’on avait construit une cage invisible autour d’elles. Oui, nous avons les mêmes droits. Oui, nous avons les mêmes devoirs. Alors pourquoi n’avons-nous pas le sentiment d’être libres de décider quand il s’agit de nos poils ?

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.