fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Le mot : Pinkwashing

Tous les deux mois, La Petite Roberte ramène sa science : souvent énervée, toujours engagée, volontiers caustique, sa mission est d’éclairer les expressions et concepts parfois obscurs pour parler d’égalité femmes-hommes et partager une réflexion féministe sur des mots de tous les jours.

Par La Petite Roberte
Paru dans Femmes ici et ailleurs #37, mars-avril 2020

Petit rappel avant toute chose : le 8 mars n’est pas la journée de la femme, ni même des femmes mais la journée internationale des droits des femmes. Nuance de taille. Arrêtez donc d’essayer de nous refiler les invendus de la Saint-Valentin, qui nous avaient déjà assomé·e·s trois semaines auparavant. La journée internationale des droits des femmes, donc, a été créée en 1911 sur une idée de l’Allemande Clara Zetkin, journaliste, femme politique et grande figure du féminisme socialiste. La date finalement retenue du 8 mars correspond à celle de la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg en 1917, qui marque le début de la révolution russe. Bref, les origines de cette journée évoquent plutôt la blouse de travail, la faucille et le marteau que le bouquet de fleurs, le bijou ou l’après-midi au spa. 

Pinkwashing Daphné Collignon humour
© Daphné Collignon

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.