fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Leila Bazzi, une juriste engagée pour la cause des femmes

Au sein du Club Femmes ici et ailleurs, nous avons la chance de compter des personnalités exceptionnelles, agissant dans des domaines très divers, en France et bien au-delà de nos frontières. Chaque semaine, la rédaction du magazine met en lumière une d’entre elles.

Pouvez-vous nous retracer votre parcours professionnel ?

J’ai fait mes études de Droit à l’Université de Paris 2 Panthéon-Assas, où j’ai aussi passé l’examen d’aptitude à la profession d’avocate. Après avoir travaillé en France pendant quelques années pour différents cabinets et entreprises, une opportunité professionnelle dans un cabinet d’affaires internationales me fait déménager à Casablanca, au Maroc, en 2006. J’y ai travaillé pendant deux ans puis j’ai eu envie de rejoindre le monde de l’entreprise. J’ai ensuite rejoint la multinationale Renault basé au Maroc pour monter leur direction juridique. La profession de juriste au Maroc était alors totalement méconnue et j’ai pu apporter ma pierre à l’édifice. Après six ans chez Renault je suis partie à la recherche d’un nouveau challenge. J’ai été approchée par un chasseur de têtes pour rejoindre GSK. Je suis rentrée dans cette entreprise anglaise en tant que directrice juridique pour l’Afrique du Nord. Je viens d’être promue au poste de directrice éthique et compliance pour une région qui comprend plus de soixante-dix pays

Pouvez-vous nous parler de votre engagement auprès des femmes ?

J’ai toujours été très passionnée par les sujets en lien avec la diversité et l’égalité professionnelle. Déjà très jeune, j’étais engagée dans des associations étudiantes pour encourager les filles à prendre conscience de leur potentiel.

En 2015, après le décès de mon père, j’ai découvert le livre de Sheryl Sandberg, Lean in. Il m’a beaucoup inspiré et a résonné en moi – notamment concernant les difficultés rencontrées par les femmes dans la progression de leur carrière. A l’issue de la publication de son livre, Sheryl Sandberg a créé une plateforme Lean in qui permet aux femmes des quatre coins du monde de se regrouper en réseaux. J’étais alors à la recherche de réseaux féminins qui portent justement ces valeurs de bienveillance, de partage et de solidarité. J’ai fondé en 2016 la branche Lean in Morocco. Tout a commencé entre amies autour d’un café et nous sommes aujourd’hui un réseau de plus de 350 personnes. Nous avons mis en place des programmes de mentoring, des conférences, des workshops dans des écoles et universités, pour promouvoir le leadership féminin. Nous sommes, nous aussi, des rôles modèles pour les générations à venir. Nous devons leur faire prendre conscience que quand nous avons la volonté de réussir et de progresser, rien ne peut nous arrêter !

Quels sont vos projets en cours ?

L’idée est de développer progressivement ma propre initiative indépendante, pour accompagner les femmes dans leurs challenges professionnels et proposer des programmes adaptés à leurs besoins et à leurs environnements. J’ai lancé une plateforme de développement pour les femmes, avec un programme de formation, qui est un accélérateur de carrière pour toutes ces femmes qui font face à un plafond de verre. J’ai monté un programme sur-mesure à partir des échanges que j’ai pu avoir, des femmes que j’ai rencontrées, de mes expériences, mes lectures et des formations que j’ai pu moi-même recevoir. J’ai lancé l’édition pilote pendant le confinement de « Shape your career », puis j’ai aussi pour projet de concevoir un podcast sur ces thèmes-là.

Comment est-ce que vous avez connu le Club Femmes ici et ailleurs ?

J’ai entendu parler du club par mes différents réseaux. Je me suis dit qu’il était vraiment en lien avec mes aspirations, mes valeurs, ce que je fais au Maroc. Le magazine est fantastique, une belle bouffée d’oxygène pendant ce confinement. C’est très naturellement et sans hésitation que j’ai voulu rejoindre l’initiative Femmes ici et ailleurs. Puis pourquoi pas ensuite rejoindre, le mouvement et promouvoir le magazine au Maroc et au-delà des frontières !

Propos recueillis par Emma Ducassou-Pehau, Femmes ici et ailleurs