fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

JO : une arène politique pour les femmes #3 [International]

Cynisca (ou Kyniska) (-440 av. JC- ?)

Princesse spartiate et héroïne olympique

© Public domain sourced / access rights from Dipper Historic / Alamy Stock Photo

Nulle femme ne pouvait assister, encore moins participer, aux Jeux olympiques de l’Antiquité grecque. Mais tout règlement a ses failles et Cyniska s’y est engouffrée. Cavalière de talent et première femme éleveuse et entraîneuse de chevaux dont l’histoire ait gardé le souvenir, la princesse spartiate remporte une course de chars à quatre chevaux en 396 av. J.-C… sans même mettre un pied dans l’arène. Car, à l’époque, les propriétaires
de chevaux étaient également récompensé·e·s. Elle devient ainsi la première femme à remporter une victoire olympique, via son équipage, et récidive, quatre ans plus tard, avec une seconde couronne d’olivier. Selon l’historien grec Xénophon, le frère de Cynisca, Agésilas II, l’aurait encouragée à participer aux Jeux pour discréditer, par sa participation féminine, ce sport jugé peu viril. C’est un échec, la discipline suscitant toujours l’intérêt des riches Spartiates. Et les prouesses de Cynisca inspirent d’autres femmes comme Euryleonis, deuxième femme à remporter une victoire, vingt-quatre ans plus tard, ou Bilistiche en 268 av. J.-C. Quant à Cynisca, elle passe à la postérité. Dans le temple de Zeus à Olympie, on pouvait ainsi admirer une statue de bronze la représentant aux côtés d’un conducteur de char et lire sur le socle l’inscription : “De rois de Sparte sœur et fille – Cynisca – mon char et mes chevaux rapides triomphèrent et j’ai dressé ce groupe. En Grèce, non, jamais femme n’obtint cette couronne.”
Un monument à sa gloire trône également dans le bosquet sacré de Sparte, où seuls des rois spartiates étaient jusqu’alors honorés.

Alice Milliat (1884-1957)

L’égalité au cœur

© Agence Rol/Bibliothèque nationale de France
© Fondation Alice Milliat

Pour Alice Milliat, l’égalité est un sport de combat. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, cette championne d’aviron réclame l’intégration pleine et entière des femmes aux Jeux olympiques. À l’époque, ceux-ci n’admettent leur présence que dans certains sports jugés “compatibles” avec leur condition féminine, comme le tennis ou le patinage artistique. Pendant dix ans, la Française affronte le mépris du Comité international olympique et du fondateur des Jeux modernes, Pierre de Coubertin, lequel juge le sport féminin peu esthétique, inintéressant, voire même dangereux pour la fertilité. “De quel droit de prétendues ‘lumières’ de la science décrètent-elles, en même temps que nombre d’ignorants : tels exercices conviennent à la femme, tels autres lui sont nuisibles ?”, réplique Alice Milliat. Athlète déterminée aux multiples passions – du football à la natation en passant par le hockey –, elle contourne l’interdiction en organisant des Jeux mondiaux féminins en 1921, puis en 1926.
Jusqu’à ce qu’enfin les conservateurs du Comité olympique déclarent forfait et ouvrent la plupart des disciplines à une participation des femmes. En 1928, 277 sportives participent ainsi aux Jeux d’Amsterdam.

La carrière sportive d’Alice Milliat a été fortement marquée par son engagement pour la représentation des femmes, à la fois en compétition, mais également au sein des fédérations féminines, dont elle occupe des postes de direction. Mais ce n’est que le 8 mars 2021 que le Comité olympique français reconnaît son combat, en érigeant une statue à son effigie dans la Maison du sport français, aux côtés de… Pierre de Coubertin. La future Arena des Jeux de Paris 2024 portera le nom de cette pionnière hors normes.

Gretel Bergmann (1914-2017)

Privée de médaille parce que juive

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.