fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Au bon vieux temps : Hautes et basses pressions

C’était mieux avant ?… Vraiment ? Femmes ici et ailleurs sort de la naphtaline des clichés d’un passé parfois pas si lointain.

Par Sandrine Boucher
Paru dans Femmes ici et ailleurs #31, mai-juin 2019

© Moricio

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le National Weather Service des États-Unis a pris l’habitude de baptiser les ouragans, cyclones et tempêtes de prénoms féminins. La pratique prend fin en 1979, suite à la mobilisation des Américaines estimant assez cavalier d’associer exclusivement les femmes aux catastrophes naturelles…

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.