fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Émilie De Barros : Briser le plafond de verre

Par Aude Stheneur
Paru dans Femmes ici et ailleurs #35, janvier-février 2020

© Meaghan Major/Agence Witty

Émilie De Barros n’a que vingt ans lorsqu’elle rachète la miroiterie Sogemi, à Saint-Martin-d’Hères, près de Grenoble, tout juste diplômée d’un BTS en génie électrique et mécanique et… sur le point de signer un CDI avec l’entreprise concurrente. “Je n’avais pas beaucoup d’expérience professionnelle. Je n’étais pas très convaincue, mais mon père m’a dit : ‘c’est fait pour toi’ !”, se souvient cette fille de vitrier. En janvier 2000, elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale qui lui réserve son lot d’embûches. “J’ai eu tous les problèmes imaginables la première année : des impayés, le seul salarié qui pose sa démission parce qu’il ne veut pas être dirigé par une femme et, qui plus est, plus jeune que lui, des client·e·s qui n’avaient pas confiance en moi… Ça a été dur de se faire accepter dans le métier.

Émilie De Barros tient bon. Elle sait couper et façonner le verre, maîtrise les normes techniques, met un point d’honneur à respecter ses délais, prospecte d’autres marchés. Alors que Sogemi se concentrait sur la découpe de vitrages pour le bâtiment, elle décide de diversifier les activités avec le sur-mesure, les innovations, la décoration.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.