fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Debbie Stothard [Birmanie]

Infatigable défenseuse des droits humains en Birmanie et en Asie du Sud-Est, Debbie Stothard s’indigne du “génocide à bas bruit” de la minorité birmane Rohingya qu’elle dénonce depuis plus de dix ans. Cette globe-trotteuse, secrétaire générale de la FIDH, compte sur la formation des femmes et des jeunes pour construire la paix.

Par Roberta Zambelli et Sandrine Boucher
Paru dans Femmes ici et ailleurs #22, novembre-décembre 2017

Elle dit en plaisantant qu’elle est devenue “accidentellement” féministe et militante des droits humains. Mais avec du recul, l’engagement actuel de Debbie Stothard apparaît comme l’aboutissement logique de son parcours.

Née en Malaisie en 1964, elle devient journaliste “de faits divers” puis reprend ses études en Australie, où elle voue son temps libre au mouvement international de solidarité étudiant qu’elle a créé : manifestations, actions de soutien, buffets protestataires géants… Elle se spécialise très tôt sur la question birmane et consacre la plupart de ses anniversaires (le 7 août) à préparer les banderoles pour les commémorations du soulèvement des étudiant·e·s birman·e·s  du 8 août 1988. 

debbie Stothard activiste birmanie fidh
© FIDH

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.