fbpx
HomeSociété... ici et ailleursVos droits : Cyberharcèlement, une violence “virtuelle” aux conséquences réelles

Vos droits : Cyberharcèlement, une violence “virtuelle” aux conséquences réelles

Nul·le n’est sensé·e ignorer la loi ! Qu’à cela ne tienne… Femmes ici et ailleurs met la loupe sur des questions juridiques de votre quotidien, en partenariat avec la Force juridique de la Fondation des Femmes.

Le harcèlement des femmes n’est pas un fait nouveau. Mais il se déploie désormais en ligne sous de multiples formes et ses conséquences sont tout autant dévastatrices. Une violence que le système judiciaire peine encore à appréhender.

Texte de Lena Bjurström – Collectif Focus
Paru dans Femmes ici et ailleurs #51, septembre-octobre 2022

cyberharcèlement, harcèlement en ligne, harcèlement, violences faites aux femmes, #salepute, documentaire #salepute, fondation des femmes, Caroline Leroy-Blanvillain, Florence Hainaut, Myriam Leroy, Nadia Daam, réseaux sociaux,
Avec Caroline Leroy-Blanvillain, avocate au barreau de Paris, spécialiste du droit pénal numérique et membre de la Force juridique de la Fondation des Femmes. DR

Pour une chronique de deux minutes à la radio, Nadia Daam a reçu des centaines de menaces sur les réseaux sociaux, puis sur sa messagerie personnelle. Avec une dizaine d’autres femmes, elle témoigne du harcèlement subi en ligne dans le documentaire d’Arte, #SalePute, des journalistes Florence Hainaut et Myriam Leroy.

Menaces de mort, de violences sexuelles, insultes, montages photo ou vidéo humiliants, discours dégradants sur les compétences professionnelles ou l’intelligence de la victime, appels à “retourner à la cuisine ”… “L’objectif, c’est de faire taire, estiment Florence Hainaut et Myriam Leroy dans leur documentaire. Internet, cet espace public moderne, est devenu un terrain miné pour la moitié de l’humanité.” 

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est le caractère profondément sexiste du cyberharcèlement “, déclare l’avocate Caroline Leroy-Blanvillain, membre de la Force juridique de la Fondation des Femmes et spécialiste du sujet. Les femmes sont 27 fois plus susceptibles que les hommes d’être harcelées via Internet, selon une étude de 2017 du Lobby européen des femmes.

Le harcèlement des femmes n’est pas un fait nouveau, souligne l’avocate, mais Internet et les réseaux sociaux en particulier ont amplifié l’écho d’une misogynie toujours ancrée dans la société et démultiplié les violences sexistes qui pouvaient exister dans la vie réelle.”

u003ch2u003e​Vous avez envie de lire cet article ? Il suffit u003ca href=u0022https://femmesicietailleurs.com/adherer/u0022u003eu003cuu003ede vous abonner à u003cemu003eFemmes ici et ailleursu003c/emu003eu003c/uu003eu003c/au003e.u003c/h2u003enu003cpu003eu003cstrongu003eVous êtes déjà abonné·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? u003c/strongu003eConnectez-vous à u003ca href=u0022https://femmesicietailleurs.com/mon-compte/u0022u003e votre compteu003c/au003e.u003c/pu003enu003cpu003eu003cstrongu003eVous êtes abonné·e avec une autre offre ? u003c/strongu003eVous pouvez la faire évoluer sans attendre en u003ca href=u0022https://femmesicietailleurs.com/adherer/u0022u003ecliquant iciu003c/au003e. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.u003c/pu003e