fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Dossier : Santé, comment mieux soigner les femmes #3 [France]

Propos recueillis par Sandrine Boucher
Paru dans Femmes ici et ailleurs #25, mai-juin 2018

Gilles Lazimi : “Entendre les femmes pour avancer

Gilles Lazimi, médecin généraliste au Centre de santé de Romainville (93), maître de conférences de la Faculté de Médecine Sorbonne Université et membre du Haut Conseil à l’Égalité (HCE).

sante femmes inegalite gilles lazimi hce
DR

Vous faites partie des rapporteur.·e.·s du rapport du HCE La santé et l’accès aux soins : une urgence pour les femmes en situation de précarité, remis en mai 2017. Quels sont les points qui vous ont marqués ?

Les femmes sont plus touchées par la pauvreté, les temps partiels, l’isolement, la charge des enfants. 85 % des chef·fe·s de familles monoparentales sont des femmes et une de ces familles sur trois vit en dessous du seuil de la pauvreté. Leurs priorités sont les enfants, puis le toit et la nourriture. Prendre soin de soi dans ces conditions est évidemment très difficile. Cette inégalité des femmes face à la précarité a un impact très fort sur leur état de santé. Il est aussi nécessaire de s’intéresser à la santé des femmes en situation de handicap.

Quel est votre regard sur la prise en compte de la santé des femmes ?

Encore aujourd’hui, on s’intéresse avant tout à la santé des hommes, les études médicales sont réalisées avec une population à prédominance masculine, les différences physiologiques sont toujours insuffisamment prises en compte . Nous sommes, dans le soin, largement gouverné·e·s par des stéréotypes sexistes.
Par exemple, on continue à penser qu’un homme qui vient se faire soigner a vraiment mal alors que les femmes “se plaignent tout le temps, pour pas grand-chose, pour de la fatigue…”

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.