fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Comede [France]

Le Comité pour la santé des exilé·e·s – dit Comede – accompagne et soigne chaque année des milliers de femmes, venues principalement d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud. Face à leur vécu souvent traumatique, l’association propose un parcours de soins adapté.

Par Aude Stheneur
Paru dans Femmes ici et ailleurs #38, juillet-août 2020

Une femme sur cinq. C’est le nombre alarmant de migrantes originaires d’Afrique subsaharienne qui déclarent avoir subi des violences sexuelles au cours de leur existence, dans leur pays d’origine, pendant le voyage mais aussi depuis leur arrivée en France1. Ces exilées, qui sont aussi particulièrement touchées par le VIH, payent le prix de la vie dans la rue, des changements fréquents d’hébergement et de la nécessité – parfois – d’avoir des relations sexuelles en échange d’un logement ou de nourriture.

Une réfugiée syrienne tient ses enfants dans ses bras, dans une tente du camp de fortune à la Porte de Saint-Ouen, au nord de Paris, en octobre 2015. © JOEL SAGET / AFP

Le Comede, association qui œuvre depuis plus de quarante ans pour l’accès aux soins des personnes exilé·e·s, a mis en place des consultations et ateliers réservés aux femmes afin de répondre au mieux à ces problématiques.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.

 

En partenariat avec :
La Fondation RAJA-Danièle Marcovici développe des actions de solidarité et de mécénat en faveur de l’émancipation des femmes, en France et dans le monde. Depuis sa création, 250 associations de terrain et plus de 450 projets ont été cofinancés par la Fondation. Elle a été créée en 2006 sous l’égide de la Fondation de France, à l’initiative de Danièle Marcovici, présidente-directrice générale du Groupe RAJA.