fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Cheminer sur Les rivières

Mai Hua Gignard, blogueuse et cinéaste, raconte dans son film Les rivières l’histoire de plusieurs générations de femmes, entre la France et le Vietnam. Par ce récit documentaire, elle explore l’intime et les enjeux de la mémoire familiale.

Propos recueillis par Emma Ducassou-Pehau
Paru dans Femmes ici et ailleurs #40, novembre-décembre 2020  

Mai HUA Les rivières blogueuse cineaste
© Lyloutte Studio

D’où vient l’idée de votre film ?

J’ai commencé à filmer en 2011, pour mon blog. Je me suis vite interrogée sur l’intime et la transmission, sur ce qu’est être une femme, une mère, sur le fait de vieillir… J’ai commencé à filmer ma famille et la venue de ma grand-mère en France. Elle était mourante, au bord de la folie, seule au Vietnam, avant de renaître de ses cendres et s’éveiller à la vie à quatre-vingt-un ans ! J’ai aussi décidé qu’il était temps de briser la “malédiction” dont m’avait parlé un oncle, qui m’avait dit que je que je venais d’une lignée de femmes maudites. Cette conviction qui touche de nombreuses autres femmes est un outil incroyablement puissant pour les enfermer “à leur place”, surtout si elles n’ont pas réalisé qu’elles étaient derrière des barreaux.

Les rivières est un récit très personnel qui pourtant touche chacun et chacune. Comment l’expliquez-vous ?

Cette histoire est universelle en cela qu’elle brise les non-dits, les traumatismes passés, les secrets et le silence qui sont très souvent au cœur de toutes les familles. Il a été très difficile de nous voir à l’écran, d’exposer nos faiblesses, mais le film nous a permis de faire émerger ce qui nous lie véritablement : notre amour les un·e·s pour les autres. J’ai croisé un nombre incalculable de spectatrices bouleversées, qui ont pu s’interroger sur leur propre histoire familiale. Les rivières donne de la puissance à celles et ceux qui le voient, ce qui me rend fière.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.