fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Dossier : Championnes françaises d’exception #2 [France]

Leurs performances et leur personnalité ont marqué l’histoire du sport et celle de notre pays. Les pionnières ont souvent dû batailler pour imposer leur vocation, à une époque où il était malséant de voir une femme transpirer sur un court et exulter de joie lors d’une victoire. Il reste un obstacle à franchir pour les championnes d’aujourd’hui : attirer tout autant que leurs homologues masculins l’attention du public et celle des caméras. Ni plus, ni moins. Le pari est-il en passe d’être gagné ? La Coupe du monde de football féminin, que la France accueille en juin et juillet prochains, se jouera dans des stades qui affichent d’ores et déjà complet.

Dossier réalisé par Pierre-Yves Ginet, Nathalie Poirot et Roberta Zambell
Paru dans Femmes ici et ailleurs #30, mars-avril 2019 

Lucie Bréard

Athlétisme

© Agence Rol/Bibliothèque nationale de France

En 1922 se tiennent à Paris les premiers Jeux mondiaux féminins, organisés par la nageuse, hockeyeuse et rameuse Alice Milliat, alors présidente de la Fédération des sociétés féminines sportives de France et de la Fédération sportive féminine internationale. Face au refus du Comité international olympique d’ouvrir alors véritablement les compétitions sportives aux femmes, elle avait pris l’initiative de créer cet événement.

L’athlète Lucie Bréard, spécialiste du demi-fond et membre du Femina Sport, club omnisport féminin créé à Paris en 1912, s’élance devant un public de près de 20 000 personnes. Elle remporte la seule médaille d’or française dans l’épreuve du 1 000 mètres, établissant un nouveau record du monde. Également championne de France de cross-country, Lucie Bréard a battu à cinq reprises des records planétaires. Elle demeurera à jamais comme la première recordwoman française de l’histoire du sport mondial. Elle est décédée à Saumur, en 1988, à l’âge de quatre-vingt-six ans.

Palmarès
Médaille d’or du 1  000 mètres aux premiers Jeux mondiaux féminins de 1922.
Médaille d’or du 800 mètres lors du premier meeting international féminin de 1921, à Monte-Carlo.
Championne de France de cross-country et de demi-fond en 1920 et 1921.


Suzanne Lenglen

Tennis

© Pictorial press Ltd/Alamy Stock Photo
© GL Archive/Alamy Stock Photo

Surnommée “la divine”, Suzanne Lenglen règne sur sa discipline entre 1919 et 1926 avec 171 victoires consécutives et une seule défaite concédée en sept ans… par abandon, suite à une maladie. La première femme qui accède au statut de star internationale dans le sport brise au passage quelques codes : elle fera fi des injonctions sociétales en étant d’abord la première à porter des jupes courtes sur le terrain, découvrant ses bras et chevilles, puis en devenant, en 1926, la première joueuse de tennis professionnelle.

Atteinte d’une leucémie fulgurante, elle décède le 4 juillet 1938. Suzanne Lenglen s’est construit un palmarès titanesque et sans doute inégalable, avec pas moins de 241 titres, dont huit Grands Chelems en simple et deux médailles d’or olympiques. La tenniswoman française entrera à l’International Tennis Hall of Fame en 1978.

Palmarès
Douze titres du Grand Chelem en simple : Championnat de France (de 1920 à 1923), puis Roland Garros (1925 et 1926) et Wimbledon (1919, 1920, 1921, 1922, 1923, 1925), douze titres en double dames et dix en double mixte.
Deux médailles d’or aux Jeux olympiques d’Anvers en 1920, en simple et en double mixte, une médaille de bronze.


Marielle Goitschel

Ski alpin

© STAFF/AFP Photo
© Zuma press/Alamy stock photo

La carrière de Marielle Goitschel a été aussi brève que flamboyante. Championne du monde du combiné à seulement seize ans et demi, un record de précocité encore inégalé à ce jour, elle arrête la compétition à vingt-trois ans. Entretemps, elle engrange deux médailles d’or olympiques, une médaille d’argent, sept titres de championne du monde, trois Coupes du monde et cinq Championnats de France. Soit juste le plus beau palmarès de l’histoire du ski alpin féminin en France !

On se souvient également du tandem de sportives qu’elle a formé avec sa sœur aînée Christine, également championne de ski alpin. Lors des Jeux olympiques de 1964, à Innsbruck, Marielle remporte le slalom géant devant sa sœur. Le doublé s’inverse en slalom spécial, où elle se classe deuxième… derrière Christine. Marielle Goitschel se retire des compétitions après les Jeux olympiques de Grenoble, tirant sa révérence après sa deuxième médaille d’or.

Palmarès
Deux médailles d’or aux Jeux olympiques (1964 et 1968).
Une médaille d’argent aux Jeux olympiques de 1964.
Cinq titres de championne du monde.
Trois globes (trophée décerné aux gagnant·e·s de la Coupe du monde de ski alpin), remportés entre 1962 et 1968.


Michèle Mouton

Sport automobile

© STAFF/AFP Photo

San Remo, 1981 : un équipage exclusivement féminin remporte une manche du Championnat du monde des rallyes, “chez les hommes”. Michèle Mouton est au volant, assistée de Fabrizia Pons. L’année suivante, la pilote française inscrit son nom au palmarès des rallyes du Portugal, de Grèce et du Brésil. À l’issue de cette saison, elle termine vice-championne du monde et sera cinquième l’année suivante, devançant la plupart de ses confrères. Une prouesse dans un univers toujours resté très masculin.

En 1985, Michèle Mouton gagne encore la Pikes Peak, l’une des plus célèbres courses de côte du monde. Plus de quarante ans après sa première participation aux 24 heures du Mans, en 1975, elle est aujourd’hui directrice du Championnat du monde des rallyes.

Palmarès
Vice-championne du monde des rallyes en 1982.
Quatre victoires et six podiums en Championnats du monde (1981 à 1984).


Jeannie Longo

Cyclisme

© Gero Breloer/Dpa/Dpa Picture-Alliance/AFP Photo

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.