fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Dessinatrice de presse : Cathy Wilcox [Australie]

Par Aude Stheneur
Paru dans Femmes ici et ailleurs #34, novembre-décembre 2019 

Bien qu’ayant grandi et étudié à Sydney, au Sydney College of the Arts, Cathy Wilcox maîtrise parfaitement le français. Partie vivre à Paris pendant trois ans après sa licence en communication visuelle, ses premiers dessins sont publiés dans des revues françaises. De retour dans son pays, elle continue de participer régulièrement à des événements francophones. Lors de l’un d’eux, elle fait la connaissance de Plantu, célèbre caricaturiste du quotidien Le Monde. Une rencontre qui lui permet d’être invitée à une conférence de Cartooning for Peace en Nouvelle-Zélande : “L’association voulait être représentée sur tous les continents et j’étais dans le coin !”, s’amuse-t-elle.

Elle rejoint alors ce réseau international de dessinateurs et dessinatrices engagé·e·s pour la paix et la liberté de la presse. Un grand motif de fierté pour celle qui adore cette profession : “C’est le meilleur métier au monde ! J’ai la liberté de dire ce que je veux sur ce que je veux. Et apparemment, il y a suffisamment de lecteurs et lectrices que ce que je pense intéresse pour que mon journal me verse un salaire.

© Peter Rae

Depuis 1989, elle publie des dessins de presse socio-politiques dans le quotidien australien Sydney Morning Herald. Tous les matins, elle s’abreuve d’informations via la radio, les journaux et internet pour nourrir son œuvre du jour. Qu’elle poste sur son compte Twitter le lendemain de sa diffusion dans les pages du journal. “Le monde tel qu’il est est une source illimitée d’inspiration. La parole des personnes de pouvoir notamment, riche en hypocrisie et en malhonnêteté : cela me donne de quoi démêler le vrai du faux et révéler les abus de confiance des dirigeant·e·s qui font tout pour servir leurs propres intérêts”, souligne Cathy Wilcox. Dans le dessin ci-dessous, elle dénonce les écoles privées religieuses qui reçoivent un important financement du gouvernement australien et qui, explique-t-elle, s’arrogent le droit de refuser des élèves en raison de leur orientation sexuelle, tout en prônant la tolérance et l’amour chrétien. Pour la dessinatrice, impossible également de dépeindre les injustices du monde sans parler des droits des femmes : “Je suis étonnée qu’en dépit des luttes féministes depuis des siècles, il existe toujours autant d’inégalités pour une moitié de la population. Que ce soit dans les pays riches ou défavorisés, ces inégalités sont perpétuées en toute impunité par les institutions et les personnes les plus respectées dans la société.” ● 

Cathy Wilcox est membre de Cartooning for peace. Ses dessins et son actualité à retrouver ici.