fbpx
HomeRencontreAngélique Kidjo : “L’art de la colère” [Bénin]

Angélique Kidjo : “L’art de la colère” [Bénin]

Depuis quarante ans, la diva franco-béninoise arpente le monde, entre concerts et engagements humanitaires. Avec Mother Nature, elle signe un nouvel album énergique pour réveiller les consciences face aux maux qui rongent la planète. Entretien sans concession avec une Africaine citoyenne du monde qui ne mâche pas ses mots.

Propos recueillis par Pierre-Yves Ginet
Publié dans Femmes ici et ailleurs #47, janvier-février 2022

Angelique-Kidjo
© Fabrice Mabillot
MOTHER NATURE - ALBUM - ANGELIQUE_KIDJO_COVER-©-ibarra-sanchez
© Ibarra Sanchez

Biographie express
Angélique Kidjo est née le 14 juillet 1960 à Ouidah au Bénin. Chanteuse reconnue internationalement, célèbre pour la diversité de ses influences musicales et ses métissages artistiques, elle est lauréate de quatre Grammy Awards. Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef depuis 2002, engagée auprès d’Oxfam, l’artiste franco-béninoise a également créé la Fondation Batonga, qui soutient les études secondaires de jeunes filles africaines.

Celle que Time Magazine a surnommée la “première diva africaine” apparaît, dans tous les classements (BBC, The Guardian, Time…), parmi les femmes les plus influentes du continent. Elle siège à la direction de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (Cisac) depuis 2013. Résidant désormais à New York, Angélique Kidjo chante dans les cinq langues qu’elle parle couramment : le fon, le français, le yoruba, le mina et l’anglais. Mother Nature, sorti en 2021, est le seizième album de la diva (hors best of et live) et son premier album de titres originaux depuis sept ans.

Quel regard portez-vous sur votre incroyable carrière et les mouvements que vous avez accompagnés ?

Au sujet de ma carrière, je dirais d’abord que j’ai été cohérente. Je ne suis pas complètement satisfaite de certaines choses. Au fil du temps, je me suis rendu compte qu’on ne peut pas prendre les problèmes indépendamment les uns des autres. Ils sont liés parce que tous les êtres humains sont liés. Des problèmes difficiles ont été presque réglés. Par exemple, la mortalité infantile en Afrique a été réduite, davantage de jeunes filles vont à l’école. Nous avons fait des pas de géants. Mais la pandémie est arrivée et les violences contre les femmes recommencent. 

Comment jugez-vous l’univers de la création musicale aujourd’hui ?

​Vous avez envie de lire cet article ? Il suffit de vous abonner à Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà abonné·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes abonné·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.