fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

Amicale du Nid : Sortir de la prostitution [France]

Depuis 1946, l’Amicale du Nid agit pour permettre aux victimes de la prostitution de sortir d’un système destructeur. Et au-delà, l’association lutte pour que nos sociétés abolissent vraiment ces violences.

Par Pierre-Yves Ginet
Paru dans Femmes ici et ailleurs #44, juillet-août 2021

Atelier d’adaptation à la vie active, dispositif d’accompagnement social par le travail, dans les locaux de l’Amicale du Nid de Lyon. Dans cette structure, il s’agit d’un atelier de sous-traitance pour les imprimeurs et entreprises de communication. © Amicale du Nid

Soixante-dix ans d’engagement auront été nécessaires à cette association féministe pour voir la mise en place du cadre légal qu’elle réclamait depuis sa création. Fondée en 1946, à l’époque de la fermeture des maisons closes, l’Amicale du Nid a obtenu en 2016, avec un large collectif, une loi-cadre qui s’attaque désormais au système prostitutionnel, et non plus aux victimes de la prostitution. Présent·e·s dans quinze départements, les salarié·e·s de l’association accueillent des femmes, des hommes et des personnes transidentitaires en risque ou en situation de prostitution pour leur permettre de s’en extraire. Cet accompagnement se veut holistique. ”Il s’agit d’un accompagnement féministe, c’est-à-dire à l’écoute des personnes, qui respecte leurs décisions”, souligne Marie-Hélène Franjou, médecin de santé publique, présidente de l’Amicale du Nid. Les effectifs des différents établissements font des ”allers-vers”, maraudes physiques ou sur Internet, proposent des hébergements, un soutien juridique, des cours de français, un accompagnement psycho-social complet, des ateliers d’art-thérapie et d’adaptation à la vie active… ”Accompagner, c’est aussi travailler les conséquences traumatiques de la prostitution. Quand les personnes vont mal, ont des réminiscences des viols subis, c’est beaucoup plus difficile d’en sortir”, précise Stéphanie Gaudillat. La directrice de l’Amicale du Nid du Rhône souligne ”la capacité de résilience et l’énergie extraordinaire” des personnes accompagnées, certaines s’engageant dans des formations et obtenant des emplois qualifiés.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.