fbpx

Femmes ici et ailleurs

Un Magazine et un Club 100 % inspiration

L’actu d’ici et ailleurs – 01/02/21-15/02/21

France

#Sciencesporcs

sciences po iep sciencesporcs
© Lionel Bonaventure/AFP Photo

Le 5 février, Juliette, une étudiante de l’Institut d’études politiques de Toulouse publie une lettre ouverte où elle raconte avoir été violée par un étudiant de sa formation lors de la rentrée 2018. Elle dénonce aussi le climat sexiste et les violences sexuelles lors des soirées ou weekends d’intégration des Instituts d’études politiques (IEP, surnommés “Sciences-Po”). Son témoignage est suivi par de nombreuses élèves de ces filières, partout en France, qui se reconnaissent dans son histoire.

L’ex-étudiante de Sciences Po Toulouse et blogueuse féministe Anna Toumazoff lance alors le #Sciencesporcs, où se multiplient à la fois les accusations de violences commises par des étudiants et l’inaction des administrations des IEP. À Toulouse, le directeur a exigé la démission du bureau des étudiant·e·s, interdit les soirées d’intégration et déposé une plainte. Cette vague de libération de la parole touche peu à peu les écoles de commerce et d’ingénieur·e·s, avec des témoignages semblables. Mi-février, l’agresseur présumé de Juliette a été placé en garde à vue et mis en examen suite à l’ouverture d’une enquête pour viol. ●

France

Mélodies politiques

Yseult victoires musique
© Francois Mori/AP Photo/Sipa

La 36e cérémonie des Victoires de la musique, le 12 février, a été marquée par l’absence de parité dans de nombreuses catégories, avec notamment cinq hommes en lice pour le meilleur album de l’année. Ensuite, dans le contexte de crise sanitaire, nombreuses ont été les prises de parole appelant le gouvernement à agir davantage pour le monde de la culture.

​Vous avez envie de lire cet article ? Il vous suffit d’adhérer au Club Femmes ici et ailleurs.

Vous êtes déjà adhérent·e Découverte digitale, Découverte combiné, Exploration ou Exploration digitale, Liberté ou Liberté digitale ? Connectez-vous à votre compte.

Vous êtes adhérent·e avec une autre offre ? Vous pouvez la faire évoluer sans attendre en cliquant ici. La régularisation administrative se fera dans les jours qui suivront.